Matelas universel

Tediber veut écouler 30.000 matelas en 2018

Alors que le marché du matelas universel est trusté par des géants étrangers, le français Tediber tire son épingle du jeu avec un modèle économique maîtrisé, et une croissance tonitruante. Alors qu’il a vendu 10.000 matelas en 2016, et 20.000 en 2017, le fabricant compte en vendre 30.000 sur l’année 2018.

Tediber veut vendre 100 matelas par jour en 2018

Casper a vendu 300.000 matelas dans le monde, Emma en a vendu 100.000. Certes, la jeune pousse française Tediber est loin derrière, il n’empêche qu’elle rencontre un franc succès dans l’Hexagone pour un produit de qualité, et une assistance irréprochable.

Afin de continuer à croître et atteindre les 30.000 matelas vendus en une année (soit environ 100 par jour), Tediber mise sur une meilleure communication, une expérience client encore améliorée ainsi qu’une optimisation du traitement des demandes. La marque compte renouveler ses campagnes sur Facebook, Google, à la télévision et dans le métro parisien pour séduire toujours plus de monde. Une opération originale menée au salon du livre en 2017 avait également connu un grand succès. D’autres opérations de ce type devraient être imaginées dans les mois à venir.

Pas de levée de fonds en vue chez Tediber

Alors que la plupart des acteurs sur le marché de la literie en ligne ne sont pas rentables du tout, Tediber a choisi une voie différente : la société se cantonne à rester profitable, quitte à vendre légèrement moins de couchages. Elle mise sur une gestion des coûts optimale pour ne pas avoir à lever de l’argent. Après une première levée de fonds en 2016 de 1,8M€, elle n’ambitionne pas d’en réaliser de nouvelle. Elle mise sur une stratégie de « prix juste » pour gérer au mieux ses coûts, et éviter les opérations à perte. Avec un panier moyen autour de 700€, la marque juste son matelas pas cher comme un excellent rapport qualité-prix.

Afin de doubler son activité sur 2018, Tediber mise en partie sur son internationalisation. Alors que la société s’est ouverte sur l’Italie et l’Espagne en 2017, les revenus tirés de ces deux pays représentent encore que 10% de son chiffre d’affaires global. En 2018, la start-up compte réaliser entre 20 et 25% de son activité à l’international, en développant sa marque à travers de nouvelles campagnes publicitaires.

Visiter le site

Tediber veut écouler 30.000 matelas en 2018
3 (60%) 2 votes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *